22/09/2008

Encore des loutres, toujours des loutres

Il est curieux de constater que la loutre a relativement peu inspiré les écrivains et les peintres. Vers la fin du Moyen Age elle apparaît dans certaines des enluminures du 'Livre de la Chasse' de Gaston Phébus. A l'époque, la loutre était un animal commun et, au lieu de la chasser tout bêtement, des pêcheurs se sont mis à l'apprivoiser. Il en résultait un animal de compagnie surprenant, capable de capturer les meilleures truites, ce qui facilitait la tâche des pêcheurs. La loutre est aussi présente dans la mythologie scandinave. En anglais, loutre se dit 'otter'; en allemand on parle de 'Fischotter', ce qui fait allusion à ses préférences alimentaires. En espagnol, loure se dit 'nutria', mot qui désigne le ragondin en anglais. En latin 'lutra' serait issu de *utra par croisement avec lutum (boue). Dans *utra on peut retuver le grec ενυδρίο (enydrio)

Article du Littré (1880)

1. S. f. Petit quadrupède carnassier de la famille des martres.
• La loutre est un animal vorace, plus avide de poisson que de chair, qui ne quitte guère le bord des rivières ou des lacs et qui dépeuple quelquefois les étangs (BUFF. Loutre.)
• La loutre, qui sait si bien faire la guerre aux poissons, ne se creuse point de domicile ; mais elle profite habilement des cavités qu'elle rencontre (BONNET Contempl. nat. XII, 30, note 1)
2. S. m. Un loutre, chapeau, manchon, etc. fait avec le poil ou la peau de la loutre.
Cet emploi n'est plus guère en usage aujourd'hui. On dit : casquette de loutre, fourrure de loutre.
HISTORIQUE
XIIIe s.— Plus set d'engien que ne set loutres (Bibl. des chart. 4e série, t. V, p. 469)
XIVe s.— Loutre est une beste qui merveilleusement destruict toutes eaues douces de poissons ; et qui bien le veut prendre à force de chiens, si le chace en mars ou en septembre, que les eaux sont basses et les herbes petites (Modus, f° XLI)— Les espraintes [fiente] de la loutresse sont ung petit plus noires et plus cleres [que celle du mâle] (ib. f° XLI, verso)
ÉTYMOLOGIE
Anc. wallon, loths ; Berry, leûre, loure ; provenç. luria, luiria, loiria ; esp. lutria ; port. et ital. lontra ; du lat. lutra. D'après Varron (L. Lat. V, § 79), lutra est pour lythra, et vient du grec, parce qu'on dit que la loutre coupe les racines des arbres sur les rives ; mais ce mot ne se trouve pas en grec. Bien qu'on ne puisse s'empêcher de rapprocher les noms sanscrit udra et allemand Otter de cet animal, on ne voit pas comment l-utr a aurait pris un l prosthétique.

********************************

Deux strophes d'un poème sur une loutre


I loved your wet head and smashing crawl,
Your fine swimmer's back and shoulders
Surfacing and surfacing again
This year and every year since.
I sat dry-throated on the warm stones.
You were beyond me.
The mellowed clarities, the grape-deep air
Thinned and disappointed.


Seamus Heaney, The Otter 1979


Photo 274.jpg


Deux loutres, par I. Abbet

Commentaires

Je vous ai trouvé deux moulins nommés "De Otter" aux Pays-Bas.
http://nl.wikipedia.org/wiki/De_Otter_(Amsterdam)
http://nl.wikipedia.org/wiki/De_Otter_(Oterleek)
Oterleek est un hameau de Hollande du Nord dont le nom rappelle qu'il y avait des loutres; comme Beverwijk, non loin de là, se souvient encore des castors.

Enfin, je vous suggère de contacter la mezzo soprano suédoise Anne Sofie von Otter, dont le nom se rattache à une localité de Basse-Saxe, à qui vous pourrez demander de patronner votre élevage de loutres.

Écrit par : P.A.R. | 23/09/2008

Mais vous êtes aussi peintre, et de talent, Inma! Ce couple de loutres est tout à fait adorable.

C'est quand même autre chose que ce que j'ai surpris dimanche: Géo en train de courir le guilledou avec la Grande Henriette sur les bords de la Promenthouse. Et que je te volète par-ci, et que je te gambade par là, Géo-la-Goupille a même fini par pousser la Grande Henriette sur une escarpolette comme dans un tableau de Boucher! Il était touchant et demi, mais il faudrait quand même lui dire que pour être tout à fait dans le le ton il devrait commencer par ôter sa tenue d'assaut.

Écrit par : Nagolet | 23/09/2008

Monsieur Nagolet,
Désolé d'avoir à relever une faute d'orthographe dans votre commentaire!
Chose qui, à moi, arrive bien trop souvent. Je ne suis donc pas celui qui devrait parler du minuscule "brindille" qui se trouve dans votre prose, sachant les "poutres" qui se trouvent dans la mienne.

Mais ici l'erreur change la portée de vos propos: Il fallait écrire tenue "Dassault" et non "d'assaut", vous savez pertinemment que Géo tire toujours en "Rafale"... C'est d'ailleurs certainement pour cela que vous parlez d'un tableau de "Boucher".

Écrit par : Père Siffleur | 24/09/2008

Ce que vous ne savez encore pas, c'est que non seulement Inma a un talent certain pour la peinture et l'écriture, mais qu'elle joue du violoncelle à ravir (notamment les six suites de Bach comme personne) et qu'elle cuisine de façon très inventive les plats les plus exotiques.

Mais elle est déjà mariée.

Écrit par : P.A.R. | 24/09/2008

Ben y'a des Valaisans qui s'embêtent pas!
Et pour nous? C'est quand, le prochain souper en musique?

Écrit par : Nagolet | 24/09/2008

Au vu de son langage, celui qui s'exprime ci-dessus n'a rien à faire dans ce blog.

Écrit par : Rabbit Jacob | 24/09/2008

Ne commencez pas à nous égarer sur le Valais, nous avons suffisamment de problèmes avec le Tibet.

En plus, vous avez tenté de semer des peits cailloux aux abords du golf du Domaine Impérial, exprès pour nous désorienter. Géo qui était en train de faire son parcours (le dernier avant la mise en place des greens d'hiver), n'a pas détecté votre présence; pourtant il a du flair. Et Madame Henriette, qui a passé toute la journée à chercher des balles perdues dans la Promenthouse, n'a rien vu non plus. Donc, cette histoire est encore du pipeau; c'est un blog sérieux, ici !

Par contre, si je tenais le 肥料 qui a mis une pomme de terre dans le tuyau d'échappement de ma Bentley..... Il s'agit d'une Charlotte dont la piste génétique, selon nos experts, remonte tout droit à Peyres-Possens.

Écrit par : P.A.R. | 24/09/2008

Mais où trouvez-vous ces caractères chinois qui donnent toute leur patte à vos messages? J'étais l'autre jour chez Brico-Loisirs. Ils n'en ont pas.

Pour ce qui est de la "pomme de terre" coincée dans votre tuyau d'échappement, il vous faut regarder ce que vous faites quand vous reculez le samedi matin en plein marché de la Riponne. Il ne s'agit pas d'une "pomme de terre" mais d'un saucisson de Payerne de la maison Robellaz Frères, bouchers à Peney-le-Jorat, dont vous avez complètement démoli l'étal. Je le sais, j'étais là.
Je vous signale aussi qu'avant de prendre le volant, surtout un samedi matin à 10 heures, on évite généralement de vider la réserve de schnaps du Café Vaudois.

Facture suit.

Écrit par : Nagolet | 24/09/2008

On trouve des caractères chinois aux rayons
http://www.chine-nouvelle.com/
http://www.chine-informations.com/
mais faites-en bon usage: c'est extrêmement complexe à manipuler et les Chinois sont vite susceptibles.

Avec ça, vous pourrez faire le malin lors de la prochaine sortie des contemporains à Shanghai....

Écrit par : P.A.R. | 24/09/2008

多谢!!! J'espère, et vous me direz ce qu'il en est, que cela signifie bien "Merci beaucoup" et non quelque chose comme "Vieille fripouille!" ou "La locomotive est giboyeuse" ou encore "Voyez, ami, par-delà le bocage, non, un peu plus à gauche, juste entre le cerisier en fleurs et le barrage aux 12 lacs artificiels, 3 vallées et 115 turbines, l'on aperçoit une loutre botzarde".

Encore que, dans ce dernier cas, nous reviendrions dans le sujet après avoir une fois de plus complètement dérapé, ce qui pourrait bien, à la longue, commencer d'échauffer les mirettes de notre si patiente, si accueillante et si polyvalente hôtesse.

Ca va, Inma? P.A.R. ne vous pèse pas trop?

Écrit par : Nagolet | 25/09/2008

Rabbit@ Il y a longtemps qu'on vous dit d'ouvrir votre propre blog.

Écrit par : Géo | 25/09/2008

该死 (nom d'un chien) !!! La référence de mon quatrième et dernier blog est indiquée au-dessus de la tête d'Inma. Ca me laisse aussi la possibilité de venir jouer dans la cour des autres, non ?

Exact: ce qu'à écrit Guillaume de Nogalet signifie bien "merci beaucoup" ("dank U veel" en néerlandais).

Écrit par : P.A.R. | 25/09/2008

@Géo, Rabbit a son propre blog. Je l'ai mis parmi mes liens.
Non, les interventions des uns et des autres ne me pèsent pas, pour autant qu'ils comprennent que mes propres commentaires resteront rares. Je ne boude pas, mais je travaille loin de tout ordinateur pendant une partie de la journée. Sinon j'aime beaucoup la fantaisie.

Écrit par : Inma Abbet | 25/09/2008

Guillaume de Nogaret? Sommes-nous maintenant chez Philippe IV et les templiers?

Écrit par : Inma Abbet | 25/09/2008

Oui, Nagolet est la réincarnation de Guillaume de Nogaret et Géo, celle de Jacques de Molay.
Je les soupçonnais depuis longtemps: ils ont provoqué la fin de la dynastie des Capétiens directs, maintenant ils s'en prennent à moi.
Il faut que consulte un Marabout.

Écrit par : P.A.R. | 25/09/2008

Les commentaires sont fermés.